Réalisations

 

Mini-biographie du candidat :

J’ai 29 ans. Je suis né à Roubaix. J’ai suivis une formation de quatre ans qui m’a permis d’obtenir un diplôme en école commerce et développement au sein de l’École Internationale 3A à Lyon. Au cours de cette formation, j’ai effectué un stage en micro-crédit au Pérou qui m’a ouvert les yeux sur la pauvreté du monde. De par mon travail, j’ai réalisé la nécessité d’engendrer des crédit à grande échelle et pour l’amélioration de l’outil de production.

Suite à cela, j’ai constitué un projet professionnel pour développer l’Afrique par un système d’agriculture intégré appelé rizipisciculture. Il permettait de dégager de fortes rentabilités, d’innover et de développer le territoire dans sa capacité souveraine à nourrir les populations. Ayant constaté que la division et les guerres en Afrique ne permettaient pas la pérennité de mon activité, j’ai mis ce projet attente de meilleures lendemain.

Mon dernier stage pour cette formation en économie du développement fût en tant qu’auditeur de gestion dans une ONG à Paris où j’ai constaté que les fonds apportés aux projets humanitaires dépendaient d’institutions qui n’allaient pas forcément dans le sens d’une politique réelle de développement.

Après mes études, en janvier 2011, je me suis donc engagé en politique avec Jacques Cheminade et ai parcouru l’Est de la France afin de faire connaitre son programme. Il m’a inspiré dans les projets mondiaux qu’il défend et dans la ténacité de son combat pour remettre l’argent dans l’économie réelle.

Actuellement, en reconversion professionnelle, j’ai choisis le métier de plombier-chauffagiste car ce métier est en accord avec mes convictions qui sont :

– d’apporter un réel service aux personnes avec qui je travaille

– de faire face à des défis techniques et manuels afin de créer du confort pour mes clients

– de faire économiser de l’argent à mes clients par l’isolation et l’installation de solutions de chauffage à basse consommation.

– d’intensifier ma compréhension de ce qui est nécessaire pour la production de biens physiques

Je ne souhaite pas incarner la Résistance dans la région à moi tout seul, je cherche avant toute chose à constituer un réseau de citoyens engagés. C’est la raison pour laquelle, je vous invite à contacter mon équipe de campagne.

 

Mon engagement depuis plus de 7 ans :

– En 2012, candidat aux élections législatives de la 3ème circonscription du Puy de Dôme, dans la ville où est imprimé le franc CFA et contre le fils de celui qui mis fin au système de crédit public français, Louis Giscard d’Estaing. J’y ai notamment défendu le projet de l’Aérotrain de Jean Bertin afin de désenclaver l’Auvergne.

 

 

– Constitution de la liste « Lyon Ville Pionnière » pour les élections municipales de 2014 dans le 3ème arrondissement de Lyon. Où avons mis de l’avant les politiques européenne de destruction du maillage territorial au profit de Giga-métropoles. A Lille, cette problématique est particulièrement bien incarnée par l’élargissement des déserts médicaux comme je l’explique dans l’article ici.

 

 

Représentant régional pour Jacques Cheminade durant sa campagne présidentiel de 2017. A cette occasion, j’ai animé plusieurs tables militantes, participé à des débats, et représenté plusieurs fois sa campagne dans la presse. Le cœur de notre campagne reposa sur le crédit public au profit de l’aménagement du territoire.

 

Ce que j’ai déjà réalisé dans le Nord

Revenu habiter dans l’agglomération lilloise en avril 2014, j’ai tout de suite souhaité engendrer une dynamique militante dans l’agglomération.

Pour cela, j’ai :

Envoyé à plus de 32 communes de la région une demande de vœux municipal pour séparer les banques d’affaires et les banques de crédit et dépôts. Je les ai ensuite contactés pour obtenir un retour de chaque maire. Cette bataille ne fait que commencer. Me contacter vous permettra de savoir ce que votre maire en dit. J’en appel à votre mobilisation afin de le rencontrer à l’avenir sur cette question ou une autre et serai prêt à vous accompagner si vous le souhaitez.

Organisé une réunion publique à Lille avec le Président du mouvement Solidarité et Progrès, Sébastien Périmony. Il y présenta la bataille sur 40 pour libérer les pays du Sud de l’occupation financière et la concrétisation d’une solution qui émergea en juillet 2014 au sommet de Fortaleza. Il s’agit entre autre du projet de Nouvelle de la Soie « Une ceinture, Une route » qu’il développa dans sa présentation. Aujourd’hui Sébastien Périmony est également candidat, mais sur Paris. Si vous fréquentez la capitale, je vous invite à le contacter.

 

 

– Envoyé une pétition sur l’article 52 du projet de loi des finances à tous les mouvements « non-alignés » de la région afin de les inviter à la mobilisation. Il s’agissait d’une proposition de loi qui visait à réduire encore davantage la visibilité des mouvements politiques ne disposants pas de gros moyens financiers.

 

Ce que notre mouvement a réalisé depuis plus de 40 ans

– Aujourd’hui, la politique chinoise « Une Ceinture, une Route » appelée aussi « la Nouvelle Route de la Soie », promue par le président Xi Jinping, réunit 70 pays et 70% de la population mondiale

 

Cette politique a été défendue par Jacques Cheminade dès 1995, alors candidat à l’élections présidentielle, malgré le silence assourdissant des médias français sur cette partie de son programme.

 

 

– Aujourd’hui, le président américain Donald Trump et la présidente de la commission des affaires financières américaines, la démocrate Elizabeth Warren, envisagent de rétablir la séparation des banques de dépôts et des banques d’affaires. Jacques Cheminade a défendu cette réforme comme la base de son programme économique durant l’élection présidentielle de 2012, reprise par François Hollande dans son fameux discours du Bourget.

 

 

Bien que cette question face désormais la quasi-unanimité parmi les citoyens. Nous savons depuis qu’il n’a pas respecté sa promesse puisqu’il n’a régulé que 0,83% des activités de marché. Ce qui rend cette réforme encore plus nécessaire pour notre pays.

 

« Ensemble, bâtissons un réseau de citoyens engagés »